Revue militaire internationale- Zones de guerre en Syrie et Irak- 8 février 2016

Donate


Le week-end dernier, les forces gouvernementales syriennes et les forces démocratiques syriennes, essentiellement kurdes soutenus par les Forces de défense aérospatiale russes ont lancé une offensive conjointe dans le nord d’Alep.
Le 7 Fevrier, les troupes kurdes ont sécurisé plusieurs kilomètres de la route Gaziantep-Alep et ont pris la ville de Deir Jamal.
La SAA a également atteint cette ligne d’approvisionnement cruciale de la Turquie après une intense bataille contre les terroristes à proximité des villages contestés de Bayanoun, Kafr Naya et Hayyan.
Pendant ce temps, le village Kiffin a été libéré par l’armée arabe syrienne (SAA). Selon les rapports, le SDF et le SAA ont mis en place un point de contrôle commun près de Kiffin qui est une preuve évidente de la coopération.
On se souvient que le YPG kurde a annoncé qu’il va lancer une opération militaire afin de se connecter avec Afrin Kobane et Hasakah. Ce gain ne sera guère possible sans le soutien d’avions de guerre russes et les forces pro-gouvernementales pour pulvériser les terroristes qui pourraient être utilisées pour empêcher l’offensive kurde.
Pendant ce temps, les forces pro-gouvernementales ont sécurisé la route Ezaz-Alep et ont libéré la ville de Mayer. Cette route était autrefois utilisé par les terroristes de transférer leurs forces et le matériel.
Dans un développement séparé, l’ASA a pris le contrôle de la ville de Ta’ana dans la partie orientale de la province d’Alep proche de la région industrielle de Sheikh Najjar.
Le groupe terroriste ISIS et Jabha al-Shamiya, défini par les Etats-Unis comme un groupe rebelle modéré, aurait signé une alliance dans le nord d’Alep pour empêcher l’avance de l’ASA et de ses alliés. Il est rapporté que les groupes ont conclu une cessation des hostilités, l’ouverture des “frontières”, l’approvisionnement en carburant pour les rebelles, échanges des prisonniers. On ne sait pas comment ces groupes vont coordonner les actions militaires dans la région.
Par ailleurs, les militants dans la province d’Alep mis une coalition appelée «Jaish al-Halab. Il comprend des groupes tels que Harakat Ahrar Al-Sham, l’Armée syrienne libre (ASL), Jabhat Al-Shamiyah, Jaysh Al-Islam, et Jaysh Al-Mujahiddeen et vise aussi à s’opposer aux forces syriennes.
Plus de 500 nouvelles recrues rassemblées dans le centre de Lattaquié, après avoir passé un cours de formation de base pour les forces syriennes conjointes. Ils attendent maintenant le déploiement. Selon le gouverneur de la province, Ibrahim Khodr Salem, c’est le cinquième enrolement de bénévoles.
Le 7 Février, 133 militants ont déposé les armes et se sont rendus à l’armée syrienne dans les villes de Talbiseh et Al-Rastan dans la province de Homs. Dans le même temps, l’ASA a avancé contre les militants ISIL dans la partie orientale de la province de Homs et les forces déployées autour de la ville de Quaryatayn.
La tempête finale de la ville est prévue dans un avenir proche. Sorry a mistake

Donate

Do you like this content? Coonsider helping us!

Donate $10   Donate $20   Donate $50   Donate $100   Donate $300